men on construction site

Pendant les années 1960, la Guerre froide opposait l'Union soviétique aux États-Unis, dans une lutte pour le pouvoir géopolitique. Les conflits se sont multipliés dans le monde, entre les modes de vie capitalistes et communistes. À la même période, les anciennes colonies du monde entier gagnent peu à peu leur indépendance, et ont besoin de systèmes institutionnels et d'infrastructures de base.

En 1959, Louis Berger démarre sa première mission à l'international, la réhabilitation de 700 kilomètres de la route entre Rangoun et Mandalay, en Birmanie. Au cours des années 1960, s'appuyant sur son expérience et l'esprit entrepreneurial incarné par son fondateur, l'entreprise a commencé à travailler au Nigeria, au Bangladesh, au Brésil, en Thaïlande et en Indonésie. Pour compléter sa division ingénierie et apporter des solutions plus globales aux problèmes internationaux, Louis Berger a créé le groupe d'économie du développement, précurseur de notre division de développement intégré, qui combine les améliorations sociales et économiques avec des mises à niveau des infrastructures physiques.

Étapes clés :

  • 1961 : Louis Berger entame des études de faisabilité, prépare des conceptions et supervise les travaux de construction de la route entre Calabar et Ikom, qui s'étend sur 210 kilomètre et est souvent appelée « autoroute du progrès ». La société travaille également sur le pont qui traverse le fleuve Calabar, au Nigeria.
  • 1964 : Louis Berger prépare une étude détaillée de faisabilité pour un projet de route sur 965 kilomètres dans l'est du Pakistan (le Bangladesh d'aujourd'hui).
  • 1965 : Louis Berger participe à la mise à niveau de la BR-2 au Brésil, une route importante reliant Rio de Janeiro et São Paulo.
  • 1968 : Louis Berger commence à proposer des services de conseil dans le domaine du transport au gouvernement d'Indonésie. La société prépare un plan de transport sur cinq ans, met au point une base de données nationale sur le transport, et développe des politiques de transport.
  • 1968 : Louis Berger assiste au développement d'un plan de transport majeur dans la vallée amazonienne du Brésil. Ce plan comprend une analyse de la demande actuelle et future dans le domaine du transport d'une part, et du développement de l'industrie de de l'agriculture dans la région, d'autre part.