Août 2017

En tant qu'organisation internationale, Louis Berger veille à prendre toutes les mesures nécessaires pour garantir l'absence de toute forme d'esclavage et de trafic d'êtres humains dans ses activités, et attend également cette même attitude de la part de ses partenaires commerciaux. Toutes les entités du groupe respectent les lois et les règlements en vigueur régissant le trafic d'êtres humains, y compris le Modern Slavery Act 2015 et le règlement sur les acquisitions fédérales (FAR, Federal Acquisition Regulations) du gouvernement des États-Unis en matière de lutte contre ce type de trafic.

Louis Berger est présent partout dans le monde. En tant que prestataire de services-conseils en ingénierie, Louis Berger exerce ses activités en France, en Afrique, au Moyen-Orient, en Europe, en Amérique Latine, aux États-Unis et au Canada, entre autres. Par sa contribution à des projets internationaux et par ses propres activités logistiques au quotidien, Louis Berger est également fortement impliqué dans de nombreuses chaînes d'approvisionnement.

Louis Berger a adopté un solide programme conformité et d’éthique présenté en détails sur son site Web à la page www.louisberger.com/fr/about/compliance-ethics. Le Code de conduite professionnelle (« Code ») de Louis Berger est à la disposition de tous ses employés, partenaires commerciaux et clients ainsi que du public. Ledit Code énonce clairement la politique de tolérance zéro de la société Louis Berger à l'égard du trafic d'êtres humains. Dans ce Code, Louis Berger « interdit le trafic de personnes dans tous les contrats passés avec le secteur public ou privé ». Tous les employés sont régulièrement appelés à revoir le Code et à suivre la formation. De façon plus générale, le Code de Louis Berger indique aux employés ce qu’ils peuvent faire pour mettre en œuvre les valeurs éthiques de la société. Chez Louis Berger, la culture d'entreprise met davantage l'accent sur la sensibilisation et la prévention que sur la réaction. De ce fait, il revient à chacune des équipes de Louis Berger de veiller à l'absence de toute forme d'esclavage ou de trafic d'êtres humains dans ses chaînes logistiques et dans toutes ses activités.

Dans le cadre de notre processus de Due Diligence, les équipes en charge des opérations, de la conformité, de la déontologie, des affaires juridiques et des achats, travaillent en étroite collaboration pour s'assurer que la société ne fait des affaires qu'avec des partenaires commerciaux partageant les mêmes valeurs éthiques et culturelles. Notre rigoureux processus de contrôle garantit l'identification des risques et que tout signal d’alerte fasse l’objet d’une enquête approfondie. À ce jour, aucun partenaire ou intermédiaire contrôlé par notre processus, n'a fait l’objet d’un rapport comportant un risque potentiel d'esclavage ou de trafic d'êtres humains.

En tant que société multinationale, Louis Berger sait qu'il est essentiel de surveiller ces risques et de mettre en œuvre les contrôles adéquats. En conséquence, lorsque nous commençons des activités dans un nouveau pays, nous vérifions s'il est présent dans l'Indice annuel de perception de la corruption (IPC) établi par Transparency International. Par ailleurs, Louis Berger a également adopté une politique en matière de droits de l'homme. Ladite politique reflète notre engagement à agir de manière éthique et intègre dans toutes nos relations commerciales, et à mettre en œuvre et imposer des systèmes et des mécanismes de contrôle efficaces pour veiller à l'absence de toute forme d'esclavage ou de trafic d'êtres humains dans toutes nos activités et nos chaînes logistiques.

Nous sommes résolus à constamment améliorer nos pratiques de lutte contre l'esclavage et le trafic d'êtres humains et veillons à toujours renforcer la sensibilisation à ce problème et à mettre en œuvre les mécanismes de contrôle qui permettent de le prévenir.

D. James Stamatis, PE
Président directeur général