Louis Berger pleure la perte d'un de ses principaux dirigeants de longue date, directeur du conseil d'administration et fils du fondateur de l'entreprise

Fredric S. Berger, fils du fondateur de l'entreprise, un de ses principaux dirigeants de longue date, et directeur du conseil d'administration.

WASHINGTON, D.C. – Louis Berger, société mondiale de services professionnel, dont le CA dépasse un milliard de dollars, a annoncé, le 23 avril, le décès de Fredric S. « Fred » Berger, fils du fondateur de l'entreprise et un de ses principaux dirigeants de longue date, et directeur du conseil d'administration. M. Berger est décédé à l'âge de 67 ans à l'Hôpital Sibley Memorial, à Washington, D.C., après s'être battu pendant 18 mois contre un cancer du pancréas. 

Au moment de son décès, M. Berger a été président émérite de Louis Berger. Auparavant, il a occupé le poste de président des opérations américaines où il était chargé de superviser les projets stratégiques et la vision à long-terme de l'entreprise. Il a continué à jouer un rôle actif dans l'entreprise tout au long de sa maladie, aidant à inaugurer une nouvelle ère de modernisation et de restructuration au sein de l'entreprise, tout en défendant le renforcement de l'image de marque à l'échelle mondiale. Il a également étendu les partenariats de la société en Chine, qui ont été commémorés en décembre 2014 avec la signature d'une prolongation de 10 ans du contrat d'entreprise commune avec CHELBI. Aujourd'hui, cette entreprise commune de 30 ans entre Louis Berger et HPDI ─ CHELBI est l'une des plus anciennes coentreprises entre une entreprise américaine et une entreprise chinoise.

Depuis qu'il a débuté sa carrière avec une mission de trois semaines en 1972, qui s'est transformée en une aventure de 3 ans au Nigéria, il est resté activement impliqué dans les pratiques de développement international et d'ingénierie de Louis Berger. Au cours de sa carrière, il a travaillé sur 4 continents et a géré des projets dans presque 70 pays.

« Plus le nombre de pays où j'ai travaillé était grand, plus cela m'a convaincu que les ingénieurs, pour qu'ils soient bons au XXIe siècle, doivent disposer d'une expérience à l'étranger et d'une vision globale » a déclaré M. Berger lors d'un entretien en 2009 à l'Université Tufts, où il a également été membre du conseil des superviseurs. Cette conviction aurait servi de thème principal au cours de la carrière de M. Berger, puisqu'il aurait consacré sa vie à promouvoir la mondialisation au sein des domaines de l'ingénierie et du développement.

Sa vaste participation dans des conseils consultatifs d'associations industrielles, éducatives et gouvernementales a permis de façonner une industrie mondiale en mutation. Il a été récompensé par la Société américaine de génie civil (ASCE) en 2007 en recevant le prix Outstanding People and Leaders (OPAL) pour l'ensemble de ses réalisations dans le domaine de la gestion. M. Berger a servi d'intermédiaire entre le Comité international des activités de l'ASCE et le Comité international de l'Association américaine des sociétés d'ingénierie (ACEC). Il a également fait partie du conseil consultatif pour le programme de renforcement des capacités professionnelles de l'ASCE en Afghanistan. Il a été vice-président de l'ACEC pendant 2 ans et a également joué un rôle important au sein du comité en charge des Prix d'excellence en ingénierie de l'ACEC.

En 2004, M. Berger est devenu le fiduciaire fondateur de l'Université américaine d'Afghanistan, la seule université privée, autonome et mixte d'Afghanistan. Il a été membre du conseil consultatif de l'Université de Californie, de l'école supérieure de relations internationales et d'études du Pacifique à San Diego ainsi que du conseil consultatif international de l'Institut américain pour la paix.

Au cours de sa carrière, M. Berger a été le président du Conseil international de l'ingénierie et de l'industrie de la construction, au sein duquel il a dirigé une délégation pour que le Japon offre des opportunités aux entreprises américaines pour qu'elles puissent participer au projet d'expansion des infrastructures au Japon. Il a également été membre du Conseil consultatif du commerce industriel pour les services du Département américain du commerce et membre du Conseil consultatif de la Banque d'exportation et d'importation d'Afrique australe. Au niveau local, M. Berger a été membre du conseil d'administration de l'école Maret, une école internationale de Washington, D.C.

En tant qu'ingénieur agréé, M. Berger a obtenu une maîtrise scientifique en génie civil de l'Institut de technologie du Massachusetts et d'une licence en économie de l'Université Tufts.

Il laisse dans son deuil son épouse, Elizabeth « Betty » Brannan, et ses enfants Sofia, Nathan et Susana, qui sont à présent des adultes. Sofia Berger poursuit l'héritage familial en qualité de directrice de troisième génération de la société. Elle est actuellement chargée de mener des opérations en Amérique latine et dans les Caraïbes.

Les funérailles auront lieu le lundi 27 avril, à 14 h 00, au Temple Sinaï de Washington, D.C. Plutôt que d'envoyer des fleurs, vous pourrez faire des dons en l'honneur de M. Berger à l'Université américaine d'Afghanistan sur http://auaf.edu.af/giving/.

Louis Berger

Société mondiale de conseil en ingénierie, dont le CA dépasse un milliard de dollars, Louis Berger fournit des services à ses clients dans les secteurs des infrastructures et du développement, et les aide à trouver des solutions aux défis les plus complexes. Nous sommes un partenaire respecté par les agences gouvernementales (locales ou nationales), les institutions multilatérales et les industries du monde entier. Ainsi, nous nous engageons à tenir nos promesses : apporter des Solutions pour un monde meilleur.

Louis Berger intervient sur tous les continents, sauf l'Antarctique. Avec près de 6 000 ingénieurs, économistes, scientifiques, et urbanistes dans plus de 50 pays à travers le monde, nous nous distinguons par notre faculté d'adaptation aux situations locales.