aerial view of road linking the capital city of Dushanbe to Kurgan Tyube, Dangara and Kulyab
La mise à niveau de la route aide l'économie du Tadjikistan

Les montagnes du Tadjikistan en Asie centrale abritent plusieurs espèces menacées, notamment le léopard des neiges, l'aigle royal et le markhor rare, une imposante chèvre sauvage. Les glaciers des montagnes apportent de l'eau aux rivières rapides, qui aident à irriguer les fermes.

Défi
L'économie du Tadjikistan est basée sur l'agriculture. Toutefois, en raison du mauvais état des routes, les agriculteurs avaient souvent du mal à transporter leurs marchandises périssables à leurs acheteurs. Pour réduire la pauvreté rurale, développer l'économie et encourager les exportations agricoles et industrielles, le pays a décidé d'entreprendre un ambitieux programme de modernisation de son réseau routier principal.

Solution
En collaboration avec le gouvernement du Tadjikistan et la Banque du développement en Asie, Louis Berger a été choisi pour réhabiliter une route de 250 km qui relie la capitale de Dushanbe à Kurgan Tyube, Dangara et Kulyab. Réhabilitée pour la dernière fois dans les années 1970, la route était en très mauvais état. Louis Berger a conçu et supervisé la mise à niveau des structures de la route, des remblais et des zones de drainage endommagés sur une section de la route totalisant 80 km.

L'équipe de Louis Berger a également :

  • fourni des normes de conception pour minimiser les impacts sur l'environnement fragile du pays tout en fournissant des moyens de transport essentiels.
  • développé des protections de contrôle contre l'érosion innovantes pour atténuer le drainage et la dégradation des sols.
  • créé un programme de surveillance de la qualité de l'air et de l'eau ainsi que de la pollution sonore.