Rendering of aerial view of new Jomo Kenyatta Airport terminal, shaped like an elongated X.

Courtesy of Pascall+Watson Architects, Ltd.

Mise à niveau de l'installation d'aviation principale du Kenya

L'aéroport international Jomo Kenyatta, situé à Embakasi, une banlieue de Nairobi, la capitale du Kenya, est l'une des installations aéroportuaires les plus fréquentées de toute l'Afrique, desservant plus de 5 millions de passagers par an.

Défi
Nairobi est un centre économique qui connaît une augmentation rapide des services et de la technologie moderne. Les autorités des aéroports du Kenya avaient besoin d'agrandir les installations aéroportuaires actuelles du pays pour répondre à la demande croissante en capacité, notamment pour son installation aéroportuaire principale à Nairobi.

Solution
Louis Berger travaille à l'aéroport depuis 2008, lorsque l'entreprise a développé le plan systémique des aéroports nationaux pour cette installation et plusieurs autres dans le pays. Les principaux objectifs du plan impliquaient de guider l'industrie de l'aviation du Kenya jusqu'à l'année 2030 et de faire le meilleur usage des installations aéroportuaires existantes.

Suite au succès du Plan systémique des aéroports nationaux, Louis Berger, en association avec Ammann & Whitney et Runji & Partners Ltd., a été sélectionné pour fournir des services de conseil et une supervision de la construction du nouveau terminal pour l'aéroport international Jomo Kenyatta.

La construction de la nouvelle installation vise à améliorer la capacité de croissance et d'efficacité opérationnelle de l'aéroport ainsi qu'à rehausser la sûreté et la sécurité.

Le nouveau terminal de 178 000 mètres carrés de l'aéroport international Jomo Kenyatta comportera un centre de traitement central des passagers, un aérogare côté piste avec des portes de contact équipées de passerelles d'embarquement, des salons d'aéroport, des systèmes de manutention des bagages, des bureaux du personnel et des zones de concession.

On prévoit que l'expansion de l'installation augmentera la capacité de l'aéroport à 13 millions de passagers par an.