• Lincoln Park early morning
  • aerial view of Lincoln Park wetlands
  • Lincoln Park bridge
  • aerial view of Lincoln Park wetlands
  • excavator working on wetlands
  • man walking on Lincoln Park wetlands
  • bulldozers restoring the Lincoln Park wetlands and newly planted marsh
  • foggy view of Lincoln Park wetlands
  • Lincoln Park wetlands sunset view
  • Lincoln Park wetlands marsh
  • excavator working on wetlands
  • man walking on Lincoln Park wetlands marsh
Les terres intercotidales restaurées à Jersey City (NJ)

D'importantes terres intercotidales adjacentes à Lincoln Park à Jersey City (NJ) étaient devenues une décharge sans permis. Les zones humides, les ruisseaux et les marais salants avaient été dégradés et remplis de débris déversés illégalement. La région représentait un habitat malsain pour les oiseaux et les poissons et un support inefficace dans les zones côtières contre les effets à venir du changement climatique. En 2009, l'administration nationale de l'atmosphère et des océans a reçu 167 millions de dollars dans le cadre de la loi américaine de réhabilitation et de réinvestissement pour financer des projets de remise en état de zones côtières. Avec l'aide de Louis Berger, le ministère de la protection de l'environnement du New Jersey a demandé des fonds pour restaurer 42 acres (169 968 mètres carrés) de zones humides à Lincoln Park. Le projet a reçu 10,6 millions de dollars.

Défi
Des terres intercotidales avaient besoin d'être conçues non seulement pour s'intégrer dans le paysage naturel mais également répondre aux besoins d'espaces récréatifs et publics dans le comté de l'Hudson.  En outre, pour satisfaire les ingénieurs de l'Armée américaine, la conception des marais devait intégrer la réutilisation bénéfique des matériaux de dragage provenant de l'Hudson.

Solution
La conception de pointe de Louis Berger :

  • a restauré plus de 42 acres (169 968 mètres carrés) d'habitats intercotidaux allant des hauts marais vers les eaux libres et les vasières
  • a fourni une réutilisation bénéfique des sables de dragage comme base de plantation des marais
  • a prévu l'excavation de plus de 250 000 yards cubes (191 139 mètres cubes) de matériaux immergés illégalement pour restaurer les élévations correctes des marais
  • a ajouté de plus de 4000 pieds (1220 mètres) de nouveaux canaux intercotidaux
  • a reconnecté un étang au fleuve Hackensack, en permettant le renouvellement de l'eau par les marées vers l'étang
  • a fourni des sentiers de randonnée et des panneaux d'interprétation le long du périmètre du marais.

Le projet de restauration des zones humides de Lincoln Park a rapporté à Louis Berger une lettre de félicitations de la secrétaire américaine au Commerce, Rebecca Blank, et a remporté un Coastal America Partnership Award, qui reconnaît des projets exceptionnels qui apportent une contribution importante à la restauration et à la protection de l'environnement côtier des États-Unis. C'est le seul prix de l'environnement du genre a être présenté par l'administration du président Obama.