• aerial view of the Missouri River

    Courtesy of USFWS | Joe Riis

  • aerial view of the Missouri River

    Courtesy of USFWS | Joe Riis

  • aerial view of the Missouri River

    Courtesy of USFWS | Joe Riis

  • aerial view of the Missouri River

    Courtesy of USFWS | Joe Riis

  • view of Missouri River
  • fishermen on the Missouri River
  • aerial view of the Missouri River

    Courtesy of USFWS | Joe Riis

  • Missouri River and downtown Kansas City
Protection des écosystèmes du fleuve Missouri

Le fleuve Missouri est le plus long fleuve des États-Unis, s'écoulant à plus de 2300 milles (3700 km) de Three Forks (Montana) jusqu'à son confluent avec le fleuve Mississippi, près de St. Louis. Le fleuve a été endigué en six endroits par les ingénieurs de l'Armée américaine (USACE) pour le contrôle des inondations, l'approvisionnement en eau, l'irrigation, la navigation, l'hydroélectricité et pour les loisirs.

Défi
La canalisation et la construction des barrages ont entraîné des changements dans les différents écosystèmes du fleuve. Les populations de poissons et de faune ont diminué, et trois espèces animales indigènes du fleuve sont maintenant protégées dans le cadre de la Loi sur les espèces en voie de disparition. L'USACE doit préparer un plan de gestion et une étude d'impact sur l'environnement (EIS) pour atténuer les effets de ses actions sur ces espèces tout en continuant à soutenir les huit objectifs des barrages. 

Solution
Louis Berger participe à l'élaboration du plan et de l'EIS dans un cadre de gestion adaptative pour permettre à l'USACE de contrôler et d'ajuster les pratiques de gestion environnementale.

Louis Berger a évalué l'état des ressources naturelles le long du fleuve Missouri et les attributs écologiques identifiés comme essentiels à l'écosystème et aux espèces, ainsi que des indicateurs pour mesurer leurs conditions actuelles.

Les planificateurs, scientifiques et économistes de Louis Berger aident l'USACE à modéliser des ressources naturelles et économiques pour faciliter la prise de décision de l'USACE.  L'entreprise a étroitement collaboré avec 15 organismes fédéraux, 10 gouvernements d'États, 29 intérêts tribaux et un large éventail d'intervenants, dont le Comité d'instauration de la restauration du fleuve Missouri. Louis Berger a également soutenu les communications du projet et la participation du public, notamment la période d'établissement de réunions publiques, la sensibilisation des intervenants et l'élaboration d'outils de communication du projet.