• woman getting diploma
  • happy man in market store
  • shop keeper
  • man in bubble gum store
  • people in lab
  • men in PVC factory
  • men in PVC factory
  • men in brick factory
  • fish farmer
  • man working on electrical transformer
L'accès aux services financiers et à de nouvelles compétences en affaires favorisent la croissance

L'accès aux services financiers et aux nouvelles compétences en affaires favorisent la croissance.

Durant 8 000 ans, l'Irak a été le berceau de grandes civilisations notamment les Sumériens, les Assyriens et les Babyloniens.

Défi
Pendant plus de 30 ans, l'Irak avait principalement une économie centralisée avec une faible participation du secteur privé. Ce modèle économique dont l'Etat régit la production des biens et des services, a affaibli l'environnement des affaires et a entravé le développement du secteur privé.

Solution
En 2004, l'Agence des Etats-Unis pour le développement international (USAID) a choisi Louis Berger pour mettre en œuvre le programme Izdihar Private Sector Growth and Employment Generation. L'objectif du projet était de développer un environnement plus favorable aux marchés afin de favoriser la croissance économique. Ce programme a posé les bases du programme Tijara Provincial Economic Growth de l'USAID, mis en œuvre par Louis Berger en partenariat avec l'USAID et le gouvernement irakien de 2008 à 2013. 

Pour promouvoir le développement des communautés irakiennes, l'équipe du projet a collaboré avec des entreprises locales, des organisations non gouvernementales, des responsables gouvernementaux et des chefs religieux, afin de mettre en place des services qui stimulent les entreprises et favorisent l'accès aux prêts et à d'autres services financiers.  Voici le programme en détail :

  • la mise en place 12 organismes de microfinancement qui ont accordé plus de 450 000 microcrédits pour un montant cumulé de 1,08 milliard de dollars
  • le déboursement de plus de 22 millions de dollars en prêts aux emprunteurs vulnérables mais économiquement actifs, y compris les groupes religieux minoritaires
  • l'octroi de 12 915 prêts aux petites et moyennes entreprises (PME) pour une valeur globale de 227 millions de dollars
  • l'assistance technique aux 14 centres de développement des petites entreprises qui travaillent au service de la majorité des gouvernorats d'Irak
  • l'organisation d'ateliers, de séminaires et de conférences sur les prêts aux petites, moyennes et micro-entreprises
  • un meilleur accès aux offres d'emploi et à l'entrepreneuriat pour 5 629 jeunes
  • l'appui au gouvernement irakien dans sa démarche d'adhésion à l'Organisation mondiale du commerce.